Détail news

Debordo Leekunfa est dans « pain » ces derniers temps. L’auteur du « Pikimin » après avoir vu son clip bloqué par Yutube est confronté à un autre dilemme au Burida. L’artiste est rattrapé par gaffes commises il y a quelques années. Le grand rival de Yôrô, Sery Digbeu Tanguy Patrick alias Debordo Leekunfa et la Structure GV Communication avaient conclu en 2013 un contrat pour trois spectacles au Burkina Faso, les 28, 29 et 30 juin dans les villes de Bobo-Dioulasso, Ouagadougou et Koudougou. Tout ce qui était convenu lui a été versé et la réservation des hôtels a été faite également. L’artiste a donné les spectacles aux dates du 28 et 29 juin 2013. Mais le 30 juin à Koudougou, Debordo ne s’est jamais présenté. Pour cette absence, la structure organisatrice a du payer 3.333.000 F CFA au sponsor principal, le prix des tickets aux spectateurs et bien d’autres dépenses. Après quatre ans de bataille juridique, le verdict est finalement tombé. Debordo a été condamné par le tribunal de première instance à verser 10 millions de francs Cfa à titre de dommages à GV communication. Suite à cette décision judicaire, l’huissier commis par la structure GV Communication a procédé à des saisies dont les droits de Debordo Leekunfa au Burida. D’autres saisies en cours, porteront notamment sur des biens mobiliers et immobiliers et éventuellement sur les comptes en banque de l’artiste.

Gomag

 Partager  »